Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 octobre 2014 4 23 /10 /octobre /2014 19:17

Trois pâles en mouvement

Géante de l'électricité

Chapeau au vent

 

Badots et professionels

Avis de chacuns

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Martine 21/11/2014 08:05

Ah! Les éoliennes font débat. Ici, dans l' Aude, elles poussent comme des champignons. Et, bien souvent, déparent le paysage.
Leur rentabilité est remise en question. D'un autre côté, le nucléaire, soit disant énergie propre... pose problème avec ses déchets.
On a pas fini de débattre sur ce sujet
Un tanka fort réussi
Douce journée à toi Héol
;)

Heol 21/11/2014 18:08

C'est un thème concernant tout le monde, une solution, parmi d'autre, avec ses défauts au tout nucléaire. Merci d'apporter ta vision sur ce thème.

Cordialement

Vénusia 27/10/2014 20:12

bonsoir je n'aime pas les éoliennes mais ici chez moi, elles pullulent et nous sommes bien obligés de les supporter
électricité de demain? je suis sceptique
bonne soirée

jill bill 25/10/2014 22:39

Bonsoir Heol.... ce thème t'allait comme un gant... vu ton pseudo... ! Pour ou contre, on essaye d'avoir du courant propre, pas simple.... amitiés, jill

Heol 26/10/2014 22:19

Heol signifie Soleil en breton (peu connu), il fait un jeu de mot avec Eole qui est le Dieu du Vent, je trouve que les deux vent bien ensemble. Aussi bien le vent que le soleil sont utilisés pour créer l'électricité
Amitié

Qu'est-Ce?

  • : Et quoi d'autres...
  • Et quoi d'autres...
  • : Tel le vent qui nous emporte ici et là, le blog propose des sujets pour les curieux de tout et de rien. Il y a toujours quelque chose à apprendre.
  • Contact

Qui Est-Ce?

  • Heol
  • Du signe du serpent, je suis optimiste. Je n'aime pas les nains de jardins qui sont plus grands que la hauteur requise. J'aime le moment où l'humoriste ne se souvient plus de sa réplique et improvise dans un flou artistique.
  • Du signe du serpent, je suis optimiste. Je n'aime pas les nains de jardins qui sont plus grands que la hauteur requise. J'aime le moment où l'humoriste ne se souvient plus de sa réplique et improvise dans un flou artistique.

Et Quoi D'autre