Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 juin 2008 4 05 /06 /juin /2008 14:06

A la suite de la cité poupre, c'est la découverte de jingshan park qui s'impose devant nous; toujours le mercredi 16 avril, en après midi.

 

La Colline de Charbon a été créée en 1420 avec la terre retirée pour créer des douves qui entourent la Cité Interdite. Elle était censée protéger la Cité Interdite des mauvais esprits, des tempêtes de sable soufflant du Nord (le désert de Gobi). On la nommait autrefois la Colline de 10.000 ans, maintenant, elle est connue sous le nom de la colline de charbon autrement dit le Parc Jingshan.

 

 

 

 













 

 

Cinq pavillons construis vers 1751 sous le règne de l'empereur Qianlong sont répartis dans le parc de la Colline de Charbon. Quatre de ces pavillons sont placés de façon symétrique et le cinquième, le pavillon Wanchun, est situé au sommet de la Colline d’une hauteur de 108 mètres. A l’intérieur de ce pavillon vous découvrirez la statue de bouddha au lotus.

 

 


C’est depuis le pavillon Wanchun que vous aurez une superbe vue sur la ville et  le parc de Beihai. Au sud de ce pavillon, une vue imprenable la Cité Impériale. En regardant vers le nord, c’est la Ville Tartare qui s’étend sous vos yeux. Vous y distinguerez la Tour de la cloche et la Tour du tambour près du temple de Confucius.


















A l'est du parc Jingshan vous pourrez voir l'arbre auquel Chongzhen, 16ème et dernier empereur des Ming se serait pendu. En effet, ne voulant pas voir la destruction de son palais par les Mandchous qui attaquaient Beijing, l’empereur Chongzhen préféra se pendre.

 

Jeudi 17 avril

Partager cet article

Repost 0
Published by Heol - dans Chine
commenter cet article

commentaires

Qu'est-Ce?

  • : Et quoi d'autres...
  • Et quoi d'autres...
  • : Tel le vent qui nous emporte ici et là, le blog propose des sujets pour les curieux de tout et de rien. Il y a toujours quelque chose à apprendre.
  • Contact

Qui Est-Ce?

  • Heol
  • Du signe du serpent, je suis optimiste. Je n'aime pas les nains de jardins qui sont plus grands que la hauteur requise. J'aime le moment où l'humoriste ne se souvient plus de sa réplique et improvise dans un flou artistique.
  • Du signe du serpent, je suis optimiste. Je n'aime pas les nains de jardins qui sont plus grands que la hauteur requise. J'aime le moment où l'humoriste ne se souvient plus de sa réplique et improvise dans un flou artistique.

Et Quoi D'autre