Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juin 2008 4 12 /06 /juin /2008 18:20
La ville la plus occidentale et moderne de la Chine : Shanghai et la perle de l'Orient, le métro, le décapsuleur, les malls, le bund., la tour Jing Mao... Dimanche matin au 20 avril, je suis partie de bonheur, vers 7 heure, en taxi (l'habitude est vite prise) pour prendre l'avion durant deux heures de vol, et je suis arrivée vers 11 heure à l'hôtel à Shanghai.


La métropole de Shanghai

Shanghai prononcez Chang-hai (Shànghǎi en mandarin; en shanghaien : zanhe) ce qui veux dire "sur la mer" est la plus peuplée des villes de l'Empire du milieu, et aussi une des plus denses avec 2804 habitants au kilomètre carré (en 2006). L'émergence de la ville comme coeur financier de l'Asie-Pacifique, aux dixneuvième et vingtième siècle s'est passées sous occupation étrangère de la ville pendant plusieurs décennies. Dans les années 1920 et 1930, Shanghai a connu un formidable essor culturel. Après l'avènement de la
République populaire de Chine et la guerre sino-japonaise (1937-1945), la ville a connu une récession économique et culturelle, car elle était considérée comme un foyer de bourgeois donc pas dans le modèle communiste et un mauvais modèle car occidentalisée, jusqu'à ce que Deng Xiaoping*,en 1992, décide de relancer le développement de la ville. Il semble aujourd'hui que la ville soit en passe de retrouver la place de coeur financier de l'Asie qu'elle occupait auparavant. Sa croissance démographique, son essor culturel, sa mutation cosmopolite fait d'elle une métropole dynamique ayant une place au niveau mondiale. Elle a accueilli certaines épreuves des JO 2008 et l'Exposition Universelle en 2010.


















Shanghai, la France, une histoire

En 1844,  les puissances de l’époque (Etats Unis, Royaume Uni, France) avaient obtenu l’ouverture de cinq ports en Chine,dont Shanghai,au commerce étranger avec le droit pour leurs ressortissants d’y élire domicile.
Le 20 mai 1847 Charles de Montigny embarqua pour Shanghai pour y établir un Consulat français en négociant, avec les Chinois, une concession, territoire où s’exercerait le droit français. En 1862, il existait trois concessions à Shanghai : la concession anglaise, américaine et française. Les Anglais et les Américains avaient pour projet de réunir les trois concessions afin de former une seule et même concession, plus cohérente, plus puissante. 

Mais les Français refusèrent cette proposition et les autres concessions se regroupèrent pour former une concession internationale. Jusqu’en 1940, Shanghai et la concession française connurent un développement jusqu'a atteindre son appogée après la gande guerre. La concession française fut témoin de l’histoire sanglantes chinoise sans être directement touchée, les conflits entre nationalistes et communistes chinois, les bombardements japonais et l’occupation de toute la ville chinoise par l’armée japonnaise. L’entrée des troupes de Mao en 1949 et la République populaire de Chine mit un terme à la concession française.
















Nanjing lu le champ élysée Shanghaien, une rue de magasins avec leurs grandes enseignes colorées et suréclairées. une fois la nuit tombé. Une ballade sur le Bund la nuit au bord du fleuve et voir les bateaux passer, de l'autre côté de la rive, la Perle de l'Orient, et la tour Jing Mao, le décapsuleur et les autres tours éclairées pour attirer le regard. C'est la Shanghai moderne et occidentale.




















Il existe un autre visage, le vieux Shanghai, traditionnel avec ces dédalles de rues, ces petits commerces, plein de vie lui aussi. L'habitat, l'architecture y est différents de celui des hutongs, les vieux quartiers de Pékin.





















En fin d'après midi dans le vieux quartier, plus clinquant, plus touristique. Le temps est vite passé et je n'ai vu Shanghai qu'en coup de vent.




















Le temple de la consommation dans le vieux quartier, du monde, des boutiques, toute sorte de friandises locales y sont à vendre...




*Deng Xiaoping : (22 août 1904 - 19 février 1997) a été le secrétaire général du parti communiste chinois (PCC) et ainsi dirigeant de la Chine de 1976 à 1997. Il a été surnommé le "petit timonier".

 

 

Lundi 21 avril


Partager cet article

Repost 0
Published by Heol - dans Chine
commenter cet article

commentaires

Qu'est-Ce?

  • : Et quoi d'autres...
  • Et quoi d'autres...
  • : Tel le vent qui nous emporte ici et là, le blog propose des sujets pour les curieux de tout et de rien. Il y a toujours quelque chose à apprendre.
  • Contact

Qui Est-Ce?

  • Heol
  • Du signe du serpent, je suis optimiste. Je n'aime pas les nains de jardins qui sont plus grands que la hauteur requise. J'aime le moment où l'humoriste ne se souvient plus de sa réplique et improvise dans un flou artistique.
  • Du signe du serpent, je suis optimiste. Je n'aime pas les nains de jardins qui sont plus grands que la hauteur requise. J'aime le moment où l'humoriste ne se souvient plus de sa réplique et improvise dans un flou artistique.

Et Quoi D'autre