Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 juin 2008 2 24 /06 /juin /2008 21:13
Confucius, en chinois Kongfuzi (551 à 479 avant J.C), philosophe chinois qui a été l’un des plus influents penseurs de la culture de l'Empire du milieu. Il est contemporain de Lao Tseu et Bouddha. L’enseignement de Confucius se porte sur la morale et comporte beaucoup de règles de vie pratique. Il a énoncé, le premier, la loi de bienveillance et de compassion empreinte d'humanité: "Ne faites pas à autrui ce que vous ne voulez pas qu'on vous fasse".

Confucius a vu le jour en 551 avant notre ère, pendant la période des Printemps et des automnes  (Chunqiu),  dans la province de Shandong (autrefois nommée Pays de Lu), non loin de la ville de Qufu.  Suivant la tradition, son père, descendant de la dynastie Shang, gouverna la principauté de Lu (dans le sud-est de Shandong). Il mourut alors que Confucius n’avait que trois ans, laissant sa famille dans la pauvreté. Confucius reçut toutefois une éducation très élevée.

Il se maria et eut trois enfants (un fils, Kong Li, et deux filles). Il effectuait des tâches administratives pour le chef de province. Vers -527, il voyagea et enseigna sa connaissance des textes anciens au groupe de disciples qui le suivait. Très rapidement il acquière une réputation d'homme de grande érudition, profondément respectueux des idéaux de la tradition. A l’âge de cinquante ans Confucius est nommé magistra à la cour de son prince. Il est très vite chargé de la justice dans le gouvernement de Lu. Son action est couronnée de succès : il introduit des réformes, rend la justice plus équitable. Sucitant une conspiration, il se fit écarter du poste et partit en 496 avant J.C, pour un voyage de plus de dix ans, chercher l'appui lui permettant d’entreprendre des réformes. En -479, il rentra définitivement à Lu pour se consacrer à l’enseignement et à la compilation de textes anciens jusqu’à la fin de sa vie. Il rédigea les treize classiques.

confucius

Voici quelques unes de ses citations qui ont ma préférence. Je vous laisse découvrir et méditer sur la philosophie confucéenne...



" La joie est en tout, c'est à nous de la découvrir."

"Ce n’est pas grave si tu avances lentement, tant que tu ne t’arrêtes pas."


“Je ne cherche pas à connaître les réponses, je cherche à comprendre les questions.”

“Le silence est un ami qui ne trahit jamais.”

“Agissez envers les autres comme vous aimeriez qu'ils agissent envers vous.”

“Quand on lui montre la lune du doigt, l'imbécile regarde le doigt.” Réflexion reprise dans Amélie Poulain.

“J'entends et j'oublie. Je vois et je me souviens. Je fais et je comprends.”

“Savoir que l'on sait, ce que l'on sait, savoir que l'on ne sait pas, ce que l'on ne sait pas: c'est savoir véritablement.”

La sagesse parfaite est-elle si éloignée après tout? Quand je désire la trouver, elle est à portée de ma main.”

“Celui qui aime apprendre est bien près du savoir.”

“Le tout est plus grand que la somme des parties.” Théorie dans la trilogie Les fourmis : 1 + 1 égale 3

“Lorsque les mots perdent leur sens, les gens perdent leur liberté.”

“Plutôt que de maudire les ténèbres, allumons une chandelle, si petite soit-elle.”

“L'énergie des esprits est abondante. On la regarde sans la voir. On l'écoute sans l'entendre. Sa substance et sa forme ne peuvent être perçues. Bien que l'on ne puisse la toucher, elle est manifeste, pareille à l'Océan, et sa réalité ne peut être niée.”

“Dépasser le but, c'est ne pas l'atteindre.”

“Le sage ne s'afflige pas de ce que les hommes ne le connaissent pas; il s'afflige de ne pas connaître les hommes.”

Partager cet article

Repost 0
Published by Heol - dans Philosophie
commenter cet article

commentaires

Qu'est-Ce?

  • : Et quoi d'autres...
  • Et quoi d'autres...
  • : Tel le vent qui nous emporte ici et là, le blog propose des sujets pour les curieux de tout et de rien. Il y a toujours quelque chose à apprendre.
  • Contact

Qui Est-Ce?

  • Heol
  • Du signe du serpent, je suis optimiste. Je n'aime pas les nains de jardins qui sont plus grands que la hauteur requise. J'aime le moment où l'humoriste ne se souvient plus de sa réplique et improvise dans un flou artistique.
  • Du signe du serpent, je suis optimiste. Je n'aime pas les nains de jardins qui sont plus grands que la hauteur requise. J'aime le moment où l'humoriste ne se souvient plus de sa réplique et improvise dans un flou artistique.

Et Quoi D'autre