Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 juillet 2008 6 26 /07 /juillet /2008 21:27

Le 24 avril 2008, je quitte le sol de la République Populaire de Chine avec plein de souvenirs.

J'ai joué le jeu du parfait touriste, je ne suis pas partie sans aller au marché de la soie, sur la grande muraille de Chine et manger du canard laqué. J'ai vu des sites classés UNESCO, j'ai pris les différents moyens de transport chinois (métro, bus, taxi, vélotaxi, train, avion).  J'ai appris à jouer au mah jong, à manger avec les baguettes et à marchander.


Le marché de la soiecommerce-.jpg
marche-de-la-soie-367.jpg

















La communication n'est pas évidente car, en Chine l'anglais est peu parlé, à part dans les restaurants, les lieux touristiques et dans les transports en commun qui peuvent avoir du personnel qui parle anglais. J'ai appris des mots clés indispensables.

X
ie xie (schie schie) : merci
Ni hao : bonjour
Zaijian (tsaï tsien) : au revoir
Qing (tsing) : s'il vous plait... (demander quelque chose)
Duoshao (touo  chao) : combien

yi : 1 liu (liou) : 6
er : 2 qi (tsi) : 7
san : 3 ba (pa) : 8
si (sseu) : 4 jiu (tsiou) : 9
wu (wou) : 5 shi (cheu) : 10


Et me voici de nouveau au terminal 3 de l'aéroport de Beijing.

T-3-aeroport-Beijing-4147.JPG

J'ai pris un vol sur la compagnie aérienne Austrian airline avec un Boing 747 en partenariat avec Airfrance sur l'airbus A340 pour Paris Vienne et un changement à Vienne. En tout, 12 heures de vol et six heures de décalage. Le trajet du vol passe au dessus du désert de Gobi, de Oulan bator capitale de la Mongolie, de la Russie (Moscou, Koursk).

Partager cet article

Repost 0
Published by Heol - dans Chine
commenter cet article

commentaires

Qu'est-Ce?

  • : Et quoi d'autres...
  • Et quoi d'autres...
  • : Tel le vent qui nous emporte ici et là, le blog propose des sujets pour les curieux de tout et de rien. Il y a toujours quelque chose à apprendre.
  • Contact

Qui Est-Ce?

  • Heol
  • Du signe du serpent, je suis optimiste. Je n'aime pas les nains de jardins qui sont plus grands que la hauteur requise. J'aime le moment où l'humoriste ne se souvient plus de sa réplique et improvise dans un flou artistique.
  • Du signe du serpent, je suis optimiste. Je n'aime pas les nains de jardins qui sont plus grands que la hauteur requise. J'aime le moment où l'humoriste ne se souvient plus de sa réplique et improvise dans un flou artistique.

Et Quoi D'autre