Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 juillet 2008 7 27 /07 /juillet /2008 19:26

L'arbre aux mille écus mesure de 35 à 40 mètres à l'âge adulte. Les feuilles, en forme d'éventail, prenent une teinte jaune d'or à l'automne. Les sexes  mâle et femelle sont séparés (arbre dioïque). Il peut vivre plus de 1 000 ans à 3000 ans, pour certains, en Asie.

Le voyage et le passé du yínxìng

"Arbre aux quarante écus" ou "arbre aux mille écus" ou maidenhair tree en anglais est la seule espèce actuelle de la famille des Ginkgoaceae et de la division des Ginkgophyta. Les autres espèces étant maintenant fossiles, le Ginkgo est souvent qualifié de « fossile vivant ». Il est la plus ancienne espèce d'arbre connue ; il serait apparu il y a plus de 270 millions d'année. Il a donc connu les dinosaures et a survécu à tous les bouleversements climatiques de notre bonne vieille terre.

Le Ginkgo Biloba est naturalisé dans le sud-est de la Chine.  Son air d'habitation s'est étendu au Japon et en Corée aux alentours du XIIe siècle. Actuellement partout dans le monde, il s'agit d'une espèce cultivée mâle (par bouturage), l'espèce sauvage ayant presque complètement disparu.

Engelbert Kaempfer, botaniste Allemand, fut le premier Européen à avoir fait une description de cet arbre lors d'un séjour au Japon. Il rapporta des graines de Ginkgo Biloba et l'introduit en Europe à la fin du XVIIIème siècle.

Il est l'arbre qui est planté en ville pour sa résistance à la pollution. En effet il est le premier arbre à avoir repoussé dans la zone radioactif de l'explosion nucléaire à Hiroshima. Depuis le ginkgo est le symbole même de la longévité. 

L'origine du nom

"arbre aux quarante écus" : la petite Histoire retient que le botaniste français M. de Pétigny a acheté, en 1788, des plants de Ginkgo pour la somme de 200 livres, soit 40 écus d’or.

"arbre aux mille écus" : le nom s'impose poétiquement de lui même par les feuilles qui deviennent jaunes dorées à l’automne et forment un tapis d’or au pied de l'arbre.

Le nom binomal Ginkgo vient de la forme japonaise ginkyō. En chinois yínxìng (yín pour argent et xìng pour abricot) littéralement abricot d’argent. Carl von Linné ayant repris pour la nomenclature les travaux de Kaempfer dans lequel le nom était mal orthographié (un g à la place du y) et le nom a été validé tel quel. Hypothèse sur cette erreur, Engelbert Kaempfer était originaire du nord de l’Allemagne, soucieux de restituer la prononciation des termes japonais, il utilisa sa prononciation dialectale or dans sa région le g se prononce y ([j], i mouillé). Le mot biloba  caractérise les feuilles qui sont fendues en deux lobes.

Ou l'on retrouve le gingko

Dans la pharmacopé : L'arbre aux 40 écus a une propriété médicale (vasodilatatrice) ce qui permettrait de traiter les trouble de la circulation sanguine au niveau des jambes ou du cerveau (les problèmes de mémoire). Riche en flavonoïdes, l'extrait de feuilles de ginkgo est un puissant antioxydant donc permet de lutter contre le vieillissement.

Dans le symbole officiel de Tōkyō, en signe de croissance, prospérité, charme et tranquillité. C'est une feuille de Ginkgo biloba verte dans le sens qui forme un T comme pour Tōkyō. 

Partager cet article

Repost 0
Published by Heol - dans Environnement
commenter cet article

commentaires

Qu'est-Ce?

  • : Et quoi d'autres...
  • Et quoi d'autres...
  • : Tel le vent qui nous emporte ici et là, le blog propose des sujets pour les curieux de tout et de rien. Il y a toujours quelque chose à apprendre.
  • Contact

Qui Est-Ce?

  • Heol
  • Du signe du serpent, je suis optimiste. Je n'aime pas les nains de jardins qui sont plus grands que la hauteur requise. J'aime le moment où l'humoriste ne se souvient plus de sa réplique et improvise dans un flou artistique.
  • Du signe du serpent, je suis optimiste. Je n'aime pas les nains de jardins qui sont plus grands que la hauteur requise. J'aime le moment où l'humoriste ne se souvient plus de sa réplique et improvise dans un flou artistique.

Et Quoi D'autre