Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 novembre 2010 3 03 /11 /novembre /2010 06:11

Voici une spécialité irlandaise, le boeuf mijoté dans de la guinness, qui est servi dans les pubs avec de la pomme de terre en purée. C'est la saison des pluies, fêtons Halloween, ou encore il fait froid; voici quelques raisons pour mitonner ce plat convivial. Comme accompagnement, je suggère du colcannon, une purée à l'irlandaise qui s'associe bien avec cette recette.

 

 

 

Ingrédients pour 4 personnes

800 grammes de boeuf à braiser coupé en cubes
3 cuillerées à soupe de farine
1 pinte de bière Guinness (50 ml)
2 à 3 oignons
3 belles carottes
1 cuillerée à café de baies de genièvre

muscade, cannelle, gingembre

1 bouquet garni (thym, laurier sauce, romarin, persil)
1 petite gousse d'ail
2 à 3 cuillerées à soupe de cassonade

sel, poivre

 

La préparation du boeuf à la guinness

 

1- Faire mariner la viande de boeuf avec de la guinness pendant 2 à 4 heures.
2-
Peler et émincer les oignons.

3- Préchauffer la sauteuse et verser y la la guinness et la viande

4- Ajouter, le sucre, la farine, les oignons, le genièvre, l'ail épluché et haché, le bouquet garni et les épices et baisser le feu (feu doux)  pendant 2hO0.
5- Gratter et couper les carottes en rondelles et mettez les à cuire au bout des 1h30 et faites les cuires pendant 30 min environ.

 

Le boeuf à la guinness doit être caramélisé; si ce n'est pas le cas, préparer du caramel et rajouter le au plat et laisser cuire 5min.

Partager cet article

Repost 0
Published by Heol - dans Irlande
commenter cet article

commentaires

Qu'est-Ce?

  • : Et quoi d'autres...
  • Et quoi d'autres...
  • : Tel le vent qui nous emporte ici et là, le blog propose des sujets pour les curieux de tout et de rien. Il y a toujours quelque chose à apprendre.
  • Contact

Qui Est-Ce?

  • Heol
  • Du signe du serpent, je suis optimiste. Je n'aime pas les nains de jardins qui sont plus grands que la hauteur requise. J'aime le moment où l'humoriste ne se souvient plus de sa réplique et improvise dans un flou artistique.
  • Du signe du serpent, je suis optimiste. Je n'aime pas les nains de jardins qui sont plus grands que la hauteur requise. J'aime le moment où l'humoriste ne se souvient plus de sa réplique et improvise dans un flou artistique.

Et Quoi D'autre