Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 septembre 2011 7 25 /09 /septembre /2011 20:40

Sur les berges du canal saint Martin, les ombres d'Amélie Poulin et d'Arletti ne sont jamais loin;  la vie qui l'anime par les écluses en activitées et les passants, titi Parisien ou non, lui confère une atmosphère particulière. Une ballade hors du temps !

 

237-.jpg

 

divers-236.jpg

 

246-.jpg

 

DSCN1021.JPG

 

247-.jpg

 

divers-238.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Heol - dans Paris
commenter cet article

commentaires

Hauteclaire 09/02/2013 03:38

Re-bonjour Heol
serais-tu parisien ou parisienne (excuse-moi, je ne sais pas si je dois écrire au masculin ou au féminin ) En tous les cas, au moins ici nous avons un goût en commun !
Amitiés et peut-être à bientôt
Ps, j'ai aussi une communauté photos, si jamais tu es tenté

Heol 09/02/2013 12:47



Bonjour


Pour répondre à ta question, je vadrouille dans la Capitale de temps en temps. Paris est un bon sujet de photographie.


A bientôt, cordialement



lmvoyager 26/09/2011 23:38


Du temps où j'habitais à Paris, c'était l'une de mes balades préférées. A bientôt.


Heol 27/09/2011 15:05



Merci pour ce message.


J'aime bien vadrouiller dans Paris, les quartiers de Belleville et Monmartre me plaisent bien aussi mais n'étant pas de Paris je la découvre petit à petit. Le canal saint Martin est un
incontournable des ballades parisiennes.


Cordialement et au plaisir de lire tes commentaires



Qu'est-Ce?

  • : Et quoi d'autres...
  • Et quoi d'autres...
  • : Tel le vent qui nous emporte ici et là, le blog propose des sujets pour les curieux de tout et de rien. Il y a toujours quelque chose à apprendre.
  • Contact

Qui Est-Ce?

  • Heol
  • Du signe du serpent, je suis optimiste. Je n'aime pas les nains de jardins qui sont plus grands que la hauteur requise. J'aime le moment où l'humoriste ne se souvient plus de sa réplique et improvise dans un flou artistique.
  • Du signe du serpent, je suis optimiste. Je n'aime pas les nains de jardins qui sont plus grands que la hauteur requise. J'aime le moment où l'humoriste ne se souvient plus de sa réplique et improvise dans un flou artistique.

Et Quoi D'autre