Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 novembre 2012 2 06 /11 /novembre /2012 17:22

Tasse ou petit bol à couvercle d'origine chinoise de la dynastie Ming  (1368 à 1644) et utilisé à Taïwan. Utilisé pour une préparation du thé en gong fu cha, il met aussi en valeur le thé vert. Le thé ou l'infusion y est directement bu en utilisant le couvercle pour bloquer les feuilles car sous cette dynastie le thé était généralement consommé dans la vaisselle où il était préparé.

 

L'intéret du gaiwan est de pouvoir apprécier, contempler la liqueur et les feuilles après l'infusion.

 

Le gaiwan, est un objet de thé chargé de signification (source le blog de Mademoiselle Thé) : « la soucoupe représente la Terre, la tasse un homme aux bras ouverts, levés vers le ciel protecteur, c'est à dire le couvercle. » 

 

 

thé 003

Partager cet article

Repost 0
Published by Heol - dans Thé
commenter cet article

commentaires

jill-bill.over-blog.com 17/11/2012 22:15

Merci Heol je découvre !

Heol 18/11/2012 13:01



Il m'a semblé que pour le sujet du thé, il était souvent question de dégustion. Il m'a semblé intéressant d'écrire des articles autour du thé.



Capucine 08/11/2012 23:42

Bonsoir,

Voilà qui est fort instructif... J'adore !
Belle soirée.
Capucine.

Heol 10/11/2012 13:37



Bonjour


Le monde du thé est passionnant car il couvre non seulement la dégustation mais aussi, les ustensils, l'histoire, la géographie, l'art.


Bonne fin de semaine



Qu'est-Ce?

  • : Et quoi d'autres...
  • Et quoi d'autres...
  • : Tel le vent qui nous emporte ici et là, le blog propose des sujets pour les curieux de tout et de rien. Il y a toujours quelque chose à apprendre.
  • Contact

Qui Est-Ce?

  • Heol
  • Du signe du serpent, je suis optimiste. Je n'aime pas les nains de jardins qui sont plus grands que la hauteur requise. J'aime le moment où l'humoriste ne se souvient plus de sa réplique et improvise dans un flou artistique.
  • Du signe du serpent, je suis optimiste. Je n'aime pas les nains de jardins qui sont plus grands que la hauteur requise. J'aime le moment où l'humoriste ne se souvient plus de sa réplique et improvise dans un flou artistique.

Et Quoi D'autre