Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 janvier 2011 4 27 /01 /janvier /2011 12:55

 

Au Moyen Âge, autour de l'abbaye de Saint-Germain-des-Prés un petit village s'est formé peu à peu, à l'extérieur de la capitale. Le bourg Saint-Germain s'est constitué au XIIe siècle et comptait alors environ 600 habitants.

 

paris-ete-2009-116.jpg

 

Son domaine s'étend en rive gauche de la Seine, sur le territoire des actuels 6e et 7e arrondissements. Il restera en dehors de l'enceinte de Philippe-Auguste.

 

Jusqu'au XIIe siècle, la paroisse de ce bourg est l'église Saint-Pierre, à l'emplacement de l'actuelle église catholique ukrainienne. Son église est consacrée en l'an 558. Les bâtiments en pierre ont été construits vers l’an 1000, au temps de la splendeur et du rayonnement intellectuel intense de l’abbaye qui s’agrandit sans cesse. Vers 1180, c'est la première église Saint-Sulpice qui devient l'église paroissiale du bourg.

Ce quartier a acquis son âme grâce aux intellectuels depuis le XVIIe siècle. Les Encyclopédistes se réunissaient au café Landelle, rue de Buci ou au Procope. De même les futurs révolutionnaires Marat, Danton, Guillotin habitaient le quartier. Les bâtiments du monastère ont été détruits sous la Révolution, période où ils servaient de réserve de poudre.

 

Après la Seconde Guerre mondiale, le quartier de Saint-Germain-des-Prés est devenu un haut lieu de la vie intellectuelle et culturelle parisienne. Philosophes, auteurs, acteurs et musiciens se sont mélangés dans les boîtes de nuit et les brasseries, où la philosophie existentialiste a coexisté avec le jazz américain, dans les caves de la rue de Rennes, que fréquentait notamment Boris Vian. Le quartier est maintenant moins prestigieux sur le plan intellectuel qu'à la grande époque de Jean-Paul Sartre et de Simone de Beauvoir, de la chanteuse emblématique Juliette Gréco ou des cinéastes tels que Jean-Luc Godard et François Truffaut mais aussi des poètes comme Jacques Prévert et des artistes comme Giacometti. Cependant les artistes y flânent toujours, appréciant l'ambiance du café Les Deux Magots ou du Café de Flore. À la brasserie Lipp se réunissent les journalistes, les acteurs en vue et les hommes politiques.

 

 

paris-ete-2009-068.jpg

 

Le café des flores où se rassemblait les existentialistes Jean-Paul Sartre, Simone de Beauvoir et leurs amis. Le café des deux magots où se réunissait d'autres intellectuels

 

Le petit zinc une brasserie art déco


paris-ete-2009-071.jpg

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Heol - dans Paris
commenter cet article

commentaires

Qu'est-Ce?

  • : Et quoi d'autres...
  • Et quoi d'autres...
  • : Tel le vent qui nous emporte ici et là, le blog propose des sujets pour les curieux de tout et de rien. Il y a toujours quelque chose à apprendre.
  • Contact

Qui Est-Ce?

  • Heol
  • Du signe du serpent, je suis optimiste. Je n'aime pas les nains de jardins qui sont plus grands que la hauteur requise. J'aime le moment où l'humoriste ne se souvient plus de sa réplique et improvise dans un flou artistique.
  • Du signe du serpent, je suis optimiste. Je n'aime pas les nains de jardins qui sont plus grands que la hauteur requise. J'aime le moment où l'humoriste ne se souvient plus de sa réplique et improvise dans un flou artistique.

Et Quoi D'autre