Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 octobre 2014 3 08 /10 /octobre /2014 21:42

En chine, les chinois boivent du thé vert pendant les repas, du moins dans les restaurants... Pourquoi ne pas accorder le thé au plat pour l'accompagner. Comme pour le vin, mettez en valeur votre cuisine avec le camélia sinnensis.

 

Crustacés ou coquillages

Avec des crustacés ou coquillages, optez pour des thés verts japonais aux notes iodées et végétales : Tamaryokucha Impérial, Sencha Supérieur ou Sencha Ariake régaleront vos papilles avec des crevettes, de la Saint-Jacques ou des palourdes.

 

Saumon fumé

Le saumon fumé, lui, appelle davantage un thé vert japonais torréfié comme le Bancha Hojicha qui formera une belle alliance avec la note boisée du poisson fumé.

 

Thon, Maquereau

Sur des poissons à gout fort, orientez-vous vers des thés aux notes fumées et animales comme le Thé du Tigre ou le Grand Lapsang Souchong.

 

Les poissons

Les poissons grillés se dégustent très bien avec des thés verts japonais aux notes marines et végétales : Sencha Ariake, Sencha Supérieur, Ryokucha Midori…Pour les poissons en sauce, préférez des thés verts de Chine comme le Long Jing ou le Tai Ping Hou Kui. Ils créent une belle harmonie avec les saveurs fines de la chair du poisson.

 

Les volailles

Pour relever le goût des volailles, choisissez des thés aux caractères charpentés comme des thés noirs d’Inde. Un Darjeeling ou un Assam rehaussera très bien les parfums d’un poulet ou d’un coquelet. Avec un magret de canard, essayez un thé noir de Chine aux notes miellées et épicées comme le Yunnan.

 

Les viandes rouges

Pour accompagner des viandes rouges, les thés noirs de Chine aux notes boisées, cuir, miellées, tabac sont très agréables. Un Bourgeons de Yunnan forme une belle harmonie en bouche avec un carré d’agneau ou un pavé de bœuf. Le thé puer au notes boisées, terreuse et de champignon conviens bien pour une pièce de boeuf.

 

Les viandes blanches

Avec les viandes blanches comme le veau ou le porc, choisissez des thés souples et aromatiques comme des thés noirs (Ceylan) du Sri Lanka. Ils s’accordent bien avec un filet mignon. Pensez aussi au thé wulong de Taïwan (Dong ding) pour accompagner la viande blanche

 

Les légumes

Les thés verts de Chine ou de Coréent souligne les différentes saveurs des légumes

 

Les salades de fruits

Avec une salade de fruits, choisissez des thés floraux comme des Oolong de Taïwan faiblement ou moyennement oxydés. L’arôme fleuri évoquant le narcisse et le jasmin du Bao Zhong Impérial s’accorde à merveille avec les fruits jaunes ou les fruits exotiques.

 

Les fruits

Le thé noir coréeen jukro et le thé blanc chinois bai mu dan sont à associer avec les desserts fruités. La fraicheur du thé Earl Grey est à servir sur des agrumes.

 

Les desserts à base de fruits rouges

Pour les desserts à base de fruits rouges, servez plutôt des thés au jasmin ou des thés verts japonais. Les notes très élégantes, florales et végétales des Perles de Jasmin s’associent très bien avec la framboise. Le quimen hao ya avec son goût chocolaté se marie avec les fruits rouges et le chocolat.

 

Les desserts à base de pommes, de poires...

Les desserts à base de pommes, de poires, de mirabelles ou d’amandes sont agréables à déguster avec des Darjeeling de printemps ou d’été. La fine astringence de ces thés s’unit magnifiquement bien aux effluves d’une tarte aux pommes ou d’un crumble aux poires.

 

Les desserts chocolatés

Enfin, pour les desserts chocolatés, des thés noirs de Chine puissants comme le Qimen Hao Ya renforcent très bien les notes boisées du cacao. A l’inverse, si vous souhaitez adoucir le chocolat, optez pour des Oolong fortement oxydés comme l’Oriental Beauty.

Ne pas oublier le thé matcha dont l'amertume est complêté par les desserts chocolat et le sucré de la pâte de haricots rouges . Etonnemment, l'association pu ehr-cacao fonctionne bien.

Repost 0
Published by Heol - dans Thé
commenter cet article
17 août 2014 7 17 /08 /août /2014 15:10

Pour ceux qui boivent du thé, ou pas...  qui veulent en connaître plus sans avoir franchi le pas. Pour tout les goûts, de tout styles, des blogs qui nous parle du thé dans lesquels chacun peux se retrouver.

 

Un blog pour découvrir des thés en toute simplicité.

Mon blog de thé

 

Un site, de style journalistique,  sur le monde du thé (vaisselle, dégustation de thés, salon de thé, recette...)

Mademoiselle Thé

 

Un blog journal sur la rencontre des pays producteur de thé.

Chercheur de thé

 

Un site sur la découverte, la dégustation de thé avec des photographies pour les amateurs initiés.

Vacuithé

 

Un site de photographie de thé.

La voie du thé

 

Un site, pour les initiés, en français et en anglais sur la préparation du thé; principalement le gong fu cha.

Tea Master

 

Un blog partageant l'histoire, la géographie et la dégustation du thé japonais pour les initiés.

Sommelier en thé japonais

Repost 0
Published by Heol - dans Thé
commenter cet article
2 janvier 2013 3 02 /01 /janvier /2013 11:12

D'une origine récente de Taïwan, dans les années 1980-90, le bubble tea (珍珠奶茶 zhēnzhū nǎichá) se vend dans les stands de rue et se boit avec une grosse paille. Sa base est du thé, wulong ou vert avec des grosses perles de tapioca (bōbà) coloré en noir précuites, se buvant chaud ou glacé.

 

Le thé au perles peut être préparé avec du tapioca normal non coloré mais il peut l'être avec du colorant alimentaire (autre que le noir) ou tout simplement légèrement avec le sucre brun. Il faut compter 5 à 10 minutes de temps de cuisson pour le tapioca, vous pouvez aussi l'aromatisé, pendant la cuisson, avec de l'eau de fleur d'orangé, de l'extrait de vanille... Autre suggestion l'ajout de sirop au choix au tapioca l'aromatise et le colore : bref, la créativité est permise. Le petit plus, y mettre de l'an (pâte de haricot azuki), du lait de soja...

 

Voici un lien pour en savoir plus : Bubble tea

Repost 0
Published by Heol - dans Thé
commenter cet article
6 novembre 2012 2 06 /11 /novembre /2012 17:22

Tasse ou petit bol à couvercle d'origine chinoise de la dynastie Ming  (1368 à 1644) et utilisé à Taïwan. Utilisé pour une préparation du thé en gong fu cha, il met aussi en valeur le thé vert. Le thé ou l'infusion y est directement bu en utilisant le couvercle pour bloquer les feuilles car sous cette dynastie le thé était généralement consommé dans la vaisselle où il était préparé.

 

L'intéret du gaiwan est de pouvoir apprécier, contempler la liqueur et les feuilles après l'infusion.

 

Le gaiwan, est un objet de thé chargé de signification (source le blog de Mademoiselle Thé) : « la soucoupe représente la Terre, la tasse un homme aux bras ouverts, levés vers le ciel protecteur, c'est à dire le couvercle. » 

 

 

thé 003

Repost 0
Published by Heol - dans Thé
commenter cet article
2 novembre 2012 5 02 /11 /novembre /2012 20:53

Thé aux feuilles brisées bouillies

 

Devenue la boisson quotidienne en Chine sous la dynastie Han de l'Est (25 - 220), époque des Trois Royaumes (220-280), les feuilles de thé sont broyées et compactées sous forme de briques, car plus facilement transportables. C'est ainsi que le thé est préparé au tibet et en Mongolie ou il est bouilli, salé, additionné de lait ou de beurre de yack et parfois de la farine.

Au goût différent, le thé indien est aussi bouilli avec du lait et des épices et sucré à volonté.

 

Thé fouetté

 

En Chine encore, sous la dynastie Song du Nord (960-1279) le thé était préparé battu. Les feuilles étaient broyées sous une meule pour être réduit en poudre, qui était ensuite fouettée dans l'eau chaude pour obtenir une mousse. Le thé ainsi servit, devint La boisson des lettrés sous la dynastie Tang (618 - 907).

Il est introduit au Japon au début du XIIe siècle par le prêtre Eisai. Ce qui était au départ une méthode, s'enrichira de code et deviendra la cérémonie du thé chanoyu.

 

Thé infusé


En 1391 toujours en Chine, le premier empereur de la dynastie Ming, Hongwu, décréta que le thé devra être livrés à la Cours sous forme de feuilles entières. Ce décret impérial fut à l'origine du mode préparatoire gong fu cha, inventée pour l'infusion des feuilles de thé dans de l'eau chaude. Il est introduit en Europe au début du XVIIe siècle; le thé fut d'abord découvert en Europe fermenté et appelé " thé noir ".

 

 

Repost 0
Published by Heol - dans Thé
commenter cet article
17 juin 2012 7 17 /06 /juin /2012 12:58

C'est un plat japonais, très simple et rapide à réaliser. Il est souvent préparé avec un reste de riz lorsqu'on a un petit creux en encas. Dans la période Heian , il y avait un plat nommé "yuzuke", composé d'un bol de riz et d'eau chaude versé dessus. Plus tard, dans l'ère Edo, un repas utilisant le thé "naracha" a été introduit : une bouillie de riz avec des châtaignes, ou des patates et du thé. L'Ochazuke pourrait être aussi un retour de la tradition chinoise utilisant le thé en tant qu'aliment.

 

Ingrédients :


- riz japonais ou  du riz rond italien (pour risotto)
- thé vert sencha, tamaryoku
- saumon ou autre poisson
- nori ou autres algues
- sel si trop doux


Préparation :

Dans un bol de riz, on y verse du thé vert japonais.
On y ajoute des morceaux de saumon grillé (ou cuit à la vapeur).

 

Pour la garniture, traditionnellement on y ajoute des graines de sésames (gomasio), des umeboshi (prunes salées), du nori (algues séchées) agrémenté d'un peu de wasabi (ou raifort).

 

Variante que je propose :

 

Risotto avec de l'oignon les algues et le thé sencha, saler légèrement et ajouter l'umeboshi et le wasabi dans le plat à la fin avec le pavé de saumon cuit au thé vert. Vous pouvez a volonté rajouter de la sauce nuoc mam et du sucre mais dans ce cas, ne pas mettre d'umeboshi.

 

DSCN1392.JPG

Repost 0
Published by Heol - dans Thé
commenter cet article
31 mars 2012 6 31 /03 /mars /2012 14:41

Cette douceur chocolatée d'inspiration venue d'asie, peut être servie en dessert ou comme accompagnement de thé. Au japon, le thé matcha et le tofu soyeux sont des ingrédients de ce qu'ils appellent douceurs. Le repas ne comprenant généralement pas de dessert, ils les consomment en encas sucré, à tout moment de la journée ou en prenant le thé. Le chocolat se mariant très bien avec le thé matcha, l'orange et l'amande,  reste le dosage à adapter selon les goûts de chacun.

 

 

Ingrédients

 

Une barquette de tofu soyeux

Une tablette de chocolat patissier

Une cuillère a soupe de thé matcha

 2 cuillères à soupe d'amandes en poudre

zeste d'une orange

8 gouttes d'extrait de fleur d'oranger (en variante du zeste d'orange)

une cuillère à café de beurre mou (facultatif)

 

 

Préparation

 

1 Mixer le tofu

2 Fondre le chocolat au bain marie

3 Ajouter le thé, les amandes et les zeste d'orange au chocolat

4 Incorporer la préparation de chocolat délicatement au tofu

5 Mettre au frais

 

Pour une belle présentation :

séparer la quantité de tofu en deux

Une partie avec du thé matcha et les zeste d'orange

L'autre partie avec le chocolat et la poudre d'amandes

Remplir des verrines ou des coupes en verre de la base au chocolat et ensuite celle au thé matcha

Repost 0
Published by Heol - dans Thé
commenter cet article
1 juin 2011 3 01 /06 /juin /2011 18:53

Le matcha est accompagné de douceurs pour adoucir la saveur du thé lors du chanoyu. Il conviens donc de garder ce précepte hors cadre du chanoyu comme une préparation usucha unique sans appel. L'usucha est un thé qui se bois léger; le deuxième type de thé qui est proposé lors de la cérémonie chanoyu et qui peut être le centre d'une courte cérémonie.

 

 

 

DSCN1101.JPG

 

 

Le matériel pour l'usucha:

un bol

un chasen (fouet en bambou)

une chashaku (doseuse) qui peut être remplacée par une cuillère à café

un tamis

le matcha

 

1 Tamiser la dose de thé ( 1/2 c à c ou 1,5 chashaku) dans une soucoupe

2 Verser l'eau bouillante dans le bol

3 Assouplir le chasen dans l'eau chaude

4 Vider l'eau et sécher le bol

5 Mettre la poudre de thé dans le bol

6 Verser l'eau à 50°C  (75 ml)  dans le bol

7 Fouetter en M une vingtaine de seconde le matcha  avec le chasen, sous toucher le fong, de façon à mélanger le thé à l'eau; vous pouvez créer une écume ou non.

Repost 0
Published by Heol - dans Thé
commenter cet article
9 avril 2011 6 09 /04 /avril /2011 19:58

Camélia en fleur

rouge amour tout en beauthé

feuilles tombées dans l'eau

 

 

 

Repost 0
Published by Heol - dans Thé
commenter cet article
26 mars 2011 6 26 /03 /mars /2011 16:52

Après la découverte du gong fu cha, des thés chinois et taïwanais, tout naturellement les sens se portent sur le Japon, autre pays du thé. Arrêt sur une préparation du thé japonais avec un kyusu : le poêlon japonais.

 

Accessoires :

kyusu

verseuse

tasse ou petit bol

thermomètre

sablier (faculatif)

 

La théière kyusu traditionnelle est utilisée avec les thés verts suivants :

genmaicha sencha avec du grain de riz soufflé

sencha

tamaryokucha

gyokuro

 

DSCN1075.JPG

 

La méthode adapté avec le kyusu permet deux infusions; voici les étapes :

 

1 Ebouillanter la théière à manche

2 Mettre une cuillèreà café de thé par tasse dans le poêlon japonais chauffé

3 Verser l'eau du kyusu dans la tasse

4 Transvaser l'eau de la tasse dans la verseuse

5 Vérifier la température de l'eau qui doit être entre 60°C et 70°C

6 Verser l'eau chaude dans le poêlon japonais

7 Laisser infuser pendant une minute

 

 

Pour en savoir plus voici un lien sommelier-the-japonais

Repost 0
Published by Heol - dans Thé
commenter cet article

Qu'est-Ce?

  • : Et quoi d'autres...
  • Et quoi d'autres...
  • : Tel le vent qui nous emporte ici et là, le blog propose des sujets pour les curieux de tout et de rien. Il y a toujours quelque chose à apprendre.
  • Contact

Qui Est-Ce?

  • Heol
  • Du signe du serpent, je suis optimiste. Je n'aime pas les nains de jardins qui sont plus grands que la hauteur requise. J'aime le moment où l'humoriste ne se souvient plus de sa réplique et improvise dans un flou artistique.
  • Du signe du serpent, je suis optimiste. Je n'aime pas les nains de jardins qui sont plus grands que la hauteur requise. J'aime le moment où l'humoriste ne se souvient plus de sa réplique et improvise dans un flou artistique.

Et Quoi D'autre