Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 octobre 2014 5 03 /10 /octobre /2014 19:36

Des têtes à chapeau

Des pieds nus dans la campagnes

Cueilles des champignons

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Martine 13/10/2014 07:12

j'avais commencé à préparer ma page. Mais le manque de temps.. et c'est resté en plan
J'aime beaucoup ton poème. On voit une histoire se dérouler
;)

Heol 13/10/2014 09:59

Merci pour ton passage, je passerai te voir.
Cordialement

Josette 12/10/2014 19:39

les têtes farcies
ou mises en chapelet
régal de saison

Heol 13/10/2014 09:57

Merci pour ce poème bien gourmand.
Cordialement

Jeanne Fadosi 07/10/2014 17:57

charmant haïku mais je me garderai bien de suivre le conseil car je n'y connais pas grand chose en champignons pour les cueillir sans erreur
belle soirée

Heol 13/10/2014 09:55

En effet, il vaut s'y connaitre. A défaut, nous pouvons les regarder.
Cordialement

Quichottine 05/10/2014 11:00

J'aime.
Merci pour tout, Heol.
Passe une douce journée.

Lenaïg 04/10/2014 18:44

Coucou par ici, Heol. Hé hé, c'est très plaisant : on ne sait plus à qui sont les pieds ni les têtes, des champignons et des humains comme un tableau d'automne revu à la Picasso mais par tes mots, bravo !

Heol 04/10/2014 20:37

Coucou aussi!
J'aime bien ton interprétation du haïku...
A la prochaine,
Cordialement

jill bill 04/10/2014 15:22

Bonjour Héol, un haïku souriant ! Bonne fin de semaine de la part de jill

Heol 04/10/2014 19:48

Bonjour!
Des champignons personnifiés heureux du beau temps...
Cordialement

Qu'est-Ce?

  • : Et quoi d'autres...
  • Et quoi d'autres...
  • : Tel le vent qui nous emporte ici et là, le blog propose des sujets pour les curieux de tout et de rien. Il y a toujours quelque chose à apprendre.
  • Contact

Qui Est-Ce?

  • Heol
  • Du signe du serpent, je suis optimiste. Je n'aime pas les nains de jardins qui sont plus grands que la hauteur requise. J'aime le moment où l'humoriste ne se souvient plus de sa réplique et improvise dans un flou artistique.
  • Du signe du serpent, je suis optimiste. Je n'aime pas les nains de jardins qui sont plus grands que la hauteur requise. J'aime le moment où l'humoriste ne se souvient plus de sa réplique et improvise dans un flou artistique.

Et Quoi D'autre