Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 février 2013 3 13 /02 /février /2013 08:38

DSCN1276.JPG

Exposition sur Sempé à l'Hotel de Ville de Paris - Hiver 2012

Partager cet article

Repost 0
Published by Heol - dans Photographie
commenter cet article

commentaires

Oxygène 15/02/2013 21:12

Ah Sempé.... Comme j'ai aimé lire les aventure du petit Nicolas, et de ses copains, Alceste et Geoffroy... Du moins je crois... je n'ai pas de mémoire et il est possible que je me trompe... De plus
il me semble qu'il y avait un autre petit garçon dans cette joyeuse clique.
Ce qui me réjouit maintenant c'est de voir ma petite filles s'amuser de ces aventures.
Bon week-end à toi Héol

Heol 16/02/2013 09:17



Bonjour


Que de bon souvenir! J'en ai lu aussi et ses dessins humouristiques dans la presse me faisaient sourire.


Bonne fin de semaine



jill bill 15/02/2013 18:58

Bonsoir Heol, je ne sais si c'est de ta main mais ce dessin hivernal est sympathique... ah les joies de la neige pour les mômes ! Bien à toi, jill

Heol 15/02/2013 19:17



Re bonsoir


Non, en légende, j'ai indiqué que c'était une planche de dessin du dessinateur humouriste Français Jean-Jacques Sempé (Le petit nicolas,  divers journaux français et le new yorker). J'aime
beaucoup son travail et son regard sur la société.


A plus



les joyauxde sherazade 15/02/2013 06:58

J e te souhaite une agréable journeé

Heol 15/02/2013 19:18



Merci, passe une bonnne fin de semaine



Qu'est-Ce?

  • : Et quoi d'autres...
  • Et quoi d'autres...
  • : Tel le vent qui nous emporte ici et là, le blog propose des sujets pour les curieux de tout et de rien. Il y a toujours quelque chose à apprendre.
  • Contact

Qui Est-Ce?

  • Heol
  • Du signe du serpent, je suis optimiste. Je n'aime pas les nains de jardins qui sont plus grands que la hauteur requise. J'aime le moment où l'humoriste ne se souvient plus de sa réplique et improvise dans un flou artistique.
  • Du signe du serpent, je suis optimiste. Je n'aime pas les nains de jardins qui sont plus grands que la hauteur requise. J'aime le moment où l'humoriste ne se souvient plus de sa réplique et improvise dans un flou artistique.

Et Quoi D'autre